Actyf .
  Adeat .
  Arnak .
  CHAMAN .
  Dezio .
  L'ATLAS .
  Marz .
  Neo* .
  O'CLOCK .
  Oster .
  Scandal .
  SKAME .
  Spiral .
  Twomou .
  WEANE .
...
 

SKAME
01" .:Ton pseudo et ses déclinaisons?    
1-SKAMER TEM - CMP. (Alias Johny Morphine ou Peter House).
TEM est à la base né d'une fusion entre certains des ADK et des BLC "MAN / NOISE / THER / NEAK / OGRE / FAYA et moi: SKAME." Agence spécialisé dans la décoration de carrosserie et l'agencement du mobilier et des tunnels de la RATP. Après avoir stoppé mon activité, OGRE et FAYA en ont repris les commandes en élargissant le groupe, certains ont suivi des nouveaux sont rentrés, d'autres ont laché l'histoire, je ne connais pas la moitié des mec qui en font partie maintenant, y'en a qu'arrachent c'est cool... Certains ont bien croqué les camions de Stalingrad comme SIFE / RIO / OGRE / ADEAT / FAYA, ça aussi c'est cool. J'ai fait différents passages dans plusieurs groupes: ABC: KOMPLOT / SAKA / PLIZ / 1PALPABLE avec qui nos sorties étaient un peu plus guedins y'avait ceux qu'avait rien à voir avec le geuta mais qu'étaient "juste là en cas de coup dur" comme ils disaient, les BLC: "OGRE / FAYA", j'ai rencontré les TG qui m'ont intégré, des gros FUCKERZ de Toulouse: TANK "Paris-Toulouse kid"/ TISME / HOAKS / SÉRÉ des bons fresqueurs. Plus récemment CMP pour le sens et l'esprit vandal que l'on s'est trouvé en commun avec l'un des mecs du groupe. Sinon, j'ai pas besoin de groupe j'appartiens à SKAME, il est en moi. Meme s'il est en ce moment il est en pseudo-sommeil.
02" .:Tu as été actif pendant quelle(s) période(s) et dans quels coins de Paris?    
J'ai été à fond pendant trois ans de 1997 à 2000. Sinon j'suis tombé dans cette fonsdé en new-comer vers 1995. J'ai toujours Kiffé le Graffiti à New York en 1983 j'était môme et je bloquais déjà sur les "gribouillages noir" et les graffs de ZEPHYR & HAZE. Quand tu tagues, tu cibles les endroits fréquentés, où y'a du passage, tu tagues partout où tu passes, tu veux être partout et avoir la meilleure place, j'ai essayé de toucher à peu près tous les quartiers de Paris, faut prendre des places dans des stations balnéaires, de ski ou d'autres villes. Quand tu tagues, tu tag pour être vu alors... Sinon taguer dans des stations fantômes, les déviations ou dans les vestiaires du personnel de la RATP peut être aussi assez kiffant. C'est l'intrusion, l'invasion pour la R.TAP!
-------------------------------------------------------------------------------------

03" .:As-tu fais des études en rapport avec la typo, la calligraphie? ou alors c'est une passion?    
Après ma Terminale, j'ai intégré en 1997 une école de graphisme j'y ai fait ma prépa. J'aime le graphisme, le choc visuel, celui des couleurs les compositions, l'abus... J'étais déjà SKAME avant d'y entrer je pensais pouvoir évacuer cette énérgie dans le dessin, le rough etc... mais fausse route, j'aime le graphisme peut-être un jour deviendrais-je graphiste mais j'suis un tageur et ça n'a rien à voir, mes notions de dessin ne sont pas exceptionelles. J'ai commencé en tant qu'attaché de presse mode je suis maintenant promoteur/producteur d'happenings pour des marques ou à mon compte je bosse avec différentes agences. Le tag ne me permet pas de payer mon loyer ni de bouffer, je n'ai d'ailleurs vraiment pas envie que ça le devienne. Le tag pour moi ça doit pas être un truc de vendu même si je comprend ceux qui s'exhibent fièrement sous leur pseudo. J'espère qu'ils y arriveront y'en a pour qui ça marche à peu près, chacun son choix de vie...

04" .:
Quelle place prend le tag par rapport à tes autres activités de writer (chromes, fresques...)?    

Le graffiti était une sorte d'échapatoire, de recherche d'émotion, d'adrénaline tout comme le skate a pu l'être. Le tag c'est très égo. Je n'ai jamais eu à me la raconter pour être connu dans ce milieu je taguais pour mon Kiffe, le malheur des autres writerz et celui du cordonnier chinois qui retrouve le matin en allant bosser, sa camionette éclatée par un gros SKAMER au décap'four au dessus de son pare-brise. Le tag, c'est rapide, pour que ton tag prenne de son ampleur faut choper "la place". Quand tu te balades dans la rue ou dans le tromé pour marquer, faut pas que t'aies le temps de reboucher ton keurma ou ta bebom. Si tu tag fais le vraiment, peut importe la durée, fais des breaks mais quand tu le fais, fais le vraiment, frénétiquement mais gardes toujours un œil derrière toi. Tu peux éclater une rame de tromé blindée de monde sans que personne ne t'aie vu. Mais de toute façon, faut pas se leurrer, on sait tous comment les tageurs un peu connus terminent un jour ou l'autre. Y'a une période pendant laquelle je me réveillais le matin, je pensai tag et quand je me couchais fallait que je fasse le bilan de la dose mise dans la soirée. Si c'était pas assez j'enfilais un survet à trois heures du mat et j'allais taper un chrome en tunnel par la première trappe venue. Épuisant mais orgasmique, ma copine me disait: C'est la dernière fois, maintenant t'arrêtes ça devient vraiment n'importe quoi! Moi j'en avais rien à foutre je préférais mes Auto.K et mes Spray Color à son boule! J'étais vraiment intoxiqué.
-------------------------------------------------------------------------------------

05" .:Quel sens a le tag pour toi?    
C'est évidemment un moyen de se mettre en avant dans le milieu mais aussi de se faire voir auprès d'autres personnes qui n'ont rien à voir comme: ton père, ton charcutier ou ta psy. Ca touche majoritairement notre milieu mais penses aux gens du 16ème qui sortent de chez eux pour taffer un matin et qui trouvent un gros fat vertical noir mat de deux métres sur la jolie pierre de taille de leur immeuble de style Haussmanien, ça tue non? Mais c'est plus profond, y'a tout un esprit derrière, une ambiance, une organisation (les clès de le RATP que t'as tapé, les podés, les tunnels, les cavalcades sur les rails à en dégueuler d'éssoufflement, je me suis retrouvé à me planquer en tunnel dans des poses de ouf en priant et en voyant la lampe torche du GPSR passer a quelques cm. de moi). Je taguais pour enculer, kiffer et voir mes tags dans la rue dans les tunnels sans trops les calculer. Maintenant je m'en carre la scène à pris une direction qui ne me correspond pas alors je ne surgis plus que temporairement. Et puis y'a mon taff.
-------------------------------------------------------------------------------------

06" .:Tes influences?    
Je n'ai jamais vraiment été influencé, d'ailleurs tu vois bien mes tags, plus con et débile tu meurs. Ca donne peut-être mon propre style qui est vite repérable. Y'en a qu'aiment, d'autres qui disent que je sais pas taguer, moi j'm'en carre. Je kiffe marquer, c'est tout, je le considère un peu comme le style typiquement parigo. Faut quand même que la typo soit lisible, agréable ou agressive (mais pour moi c'est pareil). J'aime bien quand c'est un peu plus gros que les autres. J'ai jamais calculé tous ces effets chelous genre fumée vers le haut ou des trucs comme ça. Si j'fais de la fumée c'est que je suis à bout de bras. Mais cool à celui qui à été le premier à faire ce truc. Après, c'est clair que tous les keums de "Paris Tonkar" m'on marqué et motivé à bloc. Je suis aussi impressionné par certains de mes potes qui ont tout niqué, vraiment tout niqué!

07" .:
Tu prend tes tags en photo?    

Malheureusement, et c'est maintenant que je le regrette, je n'ai presque jamais rien pris en photo. Elles sont éparpillées à droite et à gauche chez certains writerz. J'ai manqué de tact mais en même temps, je vais pas faire des tags et tous les prendre en photo non plus! Mais je respecte ceux qui le font, ils ont raison, maintenant tu poses un fat sur un store et deux heures après y'a plus rien
-------------------------------------------------------------------------------------

08" .:Des amendes, arrestations à cause de tags?    
Ouais, pas mal de bordel! Quand ça t'arrive, tu te dis merde, tout ça pour moi? Et ouais mon pote, t'as marbré, t'assumes, "bandes de gros porcs vous allez voir"... Mais bon, je le savais très bien j'étais sur le fil du rasoir. Maintenant ce qui est con c'est que je me trimbale un casier en tant que tagueur multi-récidiviste fallait vraiment que je léve le pied. Certains aujourd'hui ont mal fini... Le tag, ça fait tout oublier, je trinques encore pour des histoires de store et de camion quatres ans après. Faut assumer.
09" .:Ou en est ta motivation aujourd'hui?    
Etre en marge et ne pas me mêler aux tagueurs d'aujourd'hui. Ca m'interesse pas, j'aime pas ça. Je ne généralise pas non plus mais bon y'a trop de keums qui déboulent de nulle part qui se la font « pseudo-artiste contemporain merdique » et qui disparaissent direct, mais bon...

10" .:
Tes outils favoris?    

Tout ce qui écrit avec une préférence pour la 15 elle me correspond bien. Maintenant comme ils ont tous les produits anti-tag, je me prends plus la tête, je mets de la jet dans ma torche fini les mélanges de scientifique au violet de gentiane, au bleu de methylène à la Corio Tenax ou Teinture Française. Skinny pour les petites places où ça reste mais sinon fat cap pour le vrai gueta dans la rue même si tu mets la bombe proche du mur, bien opaque. C'est cool c'est beau ça pénètre bien dans la pierre de taille, ça partait pas. De toute façon quand tu fais une session dans la rue, tu t'amuses pas à changer de cap toutes les 5mn. Soit tu pars avec un skinny sur ta beubs soit un fat. Baranne c'est l'érection en dépot ça glisse tu t'éclates!
-------------------------------------------------------------------------------------

[Photo: Krom]
11" .:Tes supports favoris?    
J'ai pas vraiment de préférences, chaque support te procure une sensation différente. Camion, c'est mortel. Hier, je me reveille, me prépare un bol de FROSTIE'S, j'ouvre ma fenêtre je m'étire en regardant le charclo d'en bas de chez moi, et là, BAM un gros fat SKAME sur une camionnette, c'est pour ça que tout les tagueurs kiffent c'est bon de voir son tag. Tout le monde fait ça en partie pour ça. Il ne reste quasiment plus aucun de mes tags à Paris alors c'est d'autant plus kiffant.
12" .:Ta décoration préférée?    
Tant que ça attire l'œil, souvent des flèches en direction de mon tag et très souvent une auréole. Ca dépend c'est pas très important c'est plus un réflexe. Ca vient dans le flow.
-------------------------------------------------------------------------------------


13" .:
Coulures ou pas coulures?    

Si mon marqueur ou ma bombe fuit, coulures sinon, pas coulures. Non, si j'ai envie de trasher la surface, eh bien coulures. Ca dépend, des fois ça coule mais c'est pas voulu.
14" .:Mieux vaut un gros fatcap que 10 petits tags au marqueur?    
Non, il faut les deux quand t'es en activité.
15" .:Point de vue sur l'acide et son arrivée sur Paris?    
Trops récent pour moi faut maîtriser. Y'en a beaucoup qui savent pas s'en servir et ça fait vite dégueu. Faut laisser le temps aux "Frenchies" de s'adapter TIMECODE' il maîtrisait bien. Sinon l'idée est terrible. J'ai essayé dans le métro tout le monde s'est arraché, ça puait le pet ou la merde!
-------------------------------------------------------------------------------------

16" .:Point de vue sur le style américain et son influence à Paris?    
Les GT ont une façon de graffer à la ricaine faut bien innover (rire >ironique). Sinon,je trouve que nous gardons bien notre style ici à Paname. O'CLOCK a une façon de taguer aussi à la ricaine mais remasterisé à sa sauce.

17" .:
Les tagueurs qui ont le meilleur style?    

SKAME "rire"
Je m'en carre.
Et parmi ceux qu'on voit, ou qu'on a vu sur Paris?    
Allez, pour etre original: O'CLOCK, SMAT, les 3DT style simple lisible, efficace. Avant je kiffais à donf les styles a la DARYL, KYSA, TOSH ou MERLIN. Y'en a d'autres. Non, on avait une pure scène à Paris.
18" .:Les tagueurs qui ont le plus retourné Paris?    
Je pense qu'il y a eu beaucoup de périodes et de tagueurs différents, ils faut plutôt voir ça comme certaines personnes qui auraient marqué leur époque.Y'a eu des gros déchireurs sur Paname. Tu ne tagues pas toute ta vie.
Et les plus présents ces dernières années?    
La liste serait trop longue mais on les connait tous.
-------------------------------------------------------------------------------------


Tu préfères les tagueurs qui ont un tag identique qui devient presque un logo (Smat, Chaman, Exel...) ou ceux qui recherchent toujours la diversité (O'clock, Apotre...)?    

Je préfere pas les tagueurs. Moi j'aime quand ton tag c'est ton logo. Mais à part des gonz comme Smat ou peu de personnes ton tag n'est évidemment jamais exactement le même. La diversité, c'est cool aussi mais ça ne me concerne pas trop. La répétition et le bourrage de crâne c'est cool. On te retient comme ça. A chacun sa technique !
Et pour finir, les dédicaces?    
Juste à tous les"pissdrunks" qui m'entourent, les anciens TEM, CMP and Jess & Crabbe.



Février 2003.


[Photo: SKAME]


[Photo: SKAME]


[Photo: SKAME]


[Photo: SKAME]


[Photo: Julio]







[Photo: SKAME]









[Photo: Popey]


  .2004©